Sahara Occidental 2007

11 mars 2016

Sahara: les pays du CCG et la Jordanie réaffirment leur soutien au Maroc

Les ministres des Affaires étrangères des pays membres du Conseil de Coopération du Golfe CCG) et la Jordanie ont réaffirmé, ce mercredi à Ryad, leur soutien à la proposition d’autonomie "sérieuse et crédible présentée par le Royaume du Maroc comme base pour une solution négociée pour mettre fin au conflit régional sur le Sahara marocain".

Les pays du CCG et la Jordanie ont réitéré leur appui à la proposition marocaine dans un communiqué publié à l’issue des travaux de la réunion conjointe du conseil ministériel du CCG avec le vice-Premier ministre et ministre jordanien des Affaires étrangères et l’inspecteur général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

21 juillet 2015

Guillaume Soro: le Maroc mène un développement "remarquable" et "unique" dans ses provinces du sud

Le Maroc mène dans ses provinces du sud, une expérience de développement “remarquable” et “unique”, a souligné le président de l’assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Kigbafori Soro.

M. Soro a ajouté, à l’occasion d’un entretien de presse, que le Maroc a appliqué un nouveau modèle de gouvernance dans la région, qui est fondé sur une "nouvelle régionalisation avancée", notant que de nombreux pays peuvent s’inspirer de cette expérience.
Il indique que "les efforts de l’Etat marocain se concentrent aujourd’hui sur le renforcement de l’Etat de droit et de la décentralisation des décisions économiques pour répondre aux besoins des habitants".

Les habitants de cette région prennent eux-mêmes les décisions, à travers leurs représentants, de la nature des besoins et des priorités, estime le Président de l’assemblée nationale ivoirienne, en mettant en valeur l’importance des investissements massifs consentis par le Maroc pour valoriser les niveaux économique et social dont bénéficient les habitants de la région.

Il affirme que le Maroc à travers cette démarche présente la preuve indiquant que le traitement de l’instabilité par l’unique biais de la force sécuritaire ne garantit pas la sécurité et que le développement territorial apporte lui, la sécurité et apporte les conditions qui permettent l’ancrage du sentiment d’appartenance à une patrie unifiée.

Le Président de l’assemblée nationale ivoirienne a d’autre part, réaffirmé la position constante de son pays au sujet du dossier du Sahara marocain en déclarant : "cette terre est une partie intégrante du Royaume du Maroc et elle constitue ses provinces du sud". Il a rappelé que le Maroc a présenté au Nations Unies la proposition d’autonomie "qui est pour nous un cadre adéquat pour régler le conflit autour du Sahara marocains".

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

09 avril 2015

Le Président du Corcas reçoit le Président du Groupe d'amitié UE-Maroc au Parlement européen

Le Président du Conseil Royal Consultatif pour les Affaires Sahariennes (CORCAS), M. Khalihenna Ould Errachid, a reçu au siège du Conseil ce mercredi, 8 avril 2015, M. Gilles Pargneaux, Président du groupe d'amitié UE-Maroc au Parlement européen, à la tête d’une importante délégation d’eurodéputés.

Lors de cette rencontre, à laquelle a assisté le Secrétaire général du Conseil, Dr. Maouelainin Ben Khallihenna Maouelainin, le Président a fait un exposé sur le contexte historique qui a vu naître le conflit du Sahara pendant la période de la guerre froide.

Il a aussi, évoqué le rôle de l'ONU dans le règlement du conflit sur la base du projet d'autonomie soumis par le Maroc en 2007 en tant que solution équitable basé sur le consensus, le dialogue et la promotion de la paix.

Lors de cet entretien, M. Khalihenna Ould Errachid et ses hôtes ont échangé leurs points de vue sur les derniers développements du dossier, notamment après la publication du rapport de l'Office européen de lutte antifraude (OLAF) qui a jeté une lumière crue sur les dérives du détournement de l'aide humanitaire internationale destinée aux camps de Tindouf .

Le détournement de l’aide humanitaire avait déjà été dénoncé par le Président du Corcas notamment dans des lettres que M. Khalihenna Ould Errachid, avait envoyé déjà en 2007 Haut Commissariat pour les Réfugiés (HCR) et au Programme Alimentaire Mondial (PAM).

Les deux parties ont aussi évoqué les menaces terroristes que fait peser Aqmi sur la région du Sahel et du Sahara et les menaces d’instabilité que cela représente, ce qui impose plus qu’auparavant la mobilisation de toutes les parties en faveur de la recherche d’une solution politique mutuellement acceptable dans le dossier du Sahara.

La délégation conduite par M. Pargneaux qui comprend des eurodéputés de tous les groupes politiques du parlement européen effectue une visite au Maroc qui se prolongera jusqu’au 10 avril courant. Lors de cette visite les eurodéputés se rendront à Laayoun dans les provinces du sud.

Les membres de la mission parlementaire européenne, relayeront, tel que l’a déclaré M. Pargneaux, auprès de leurs Groupes l'effort et l'engagement du Maroc sur la voie de la démocratie, de l'Etat de droits et du respect des droits de l'Homme.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

19 février 2015

Tindouf: la Commission européenne interpellée sur le détournement de l'aide humanitaire

La Commission européenne vient d’être interpellée encore une fois par les membres du Parlement européen au sujet du détournement par l’Algérie et le Polisario de l’aide humanitaire internationale destinée aux populations séquestrées dans les camps de Tindouf.
L’eurodéputé socialiste et président du Groupe d’amitié UE-Maroc au Parlement européen, Gilles Pargneaux, a adressé mardi plusieurs questions écrites à la Commission européenne l’appelant à tirer au clair ce ‘’business’’ de l’aide humanitaire que se partagent de hauts officiels algériens et des dignitaires du Polisario depuis plusieurs années.

Posté par smailrguibi à 11:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

28 septembre 2010

Le Roi Mohammed VI appelle les parties à saisir l'opportunité de l'initiative d'autonomie pour négocier sur le fond du dossier

le Roi Mohammed VI a appelé lundi les autres parties à saisir l'opportunité historique offerte par l'initiative d'autonomie présentée par le Maroc "pour s'engager dans des négociations de fond sous l'égide du Secrétaire Général et de son Envoyé personnel, auxquels nous réitérons notre volonté sincère de coopération".

Dans un discours à la 65ème session de l'Assemblée Générale de l'ONU, et dont lecture a été donnée par le Premier ministre, M. Abbas El Fassi, SM le Roi a rappelé que le Maroc a soumis en 2007, aux Nations Unies une Initiative d'autonomie en vue de régler définitivement le différend artificiellement entretenu autour du recouvrement par le Maroc de ses provinces du Sud.

La présentation de cette initiative, a ajouté le Souverain, émane d'une conviction profonde et ancrée et d'une sincère volonté d'assainir les relations dans notre région du Maghreb.

"Cette initiative audacieuse et innovante a bénéficié du soutien de la communauté internationale et du Conseil de sécurité qui, à maintes reprises, ont qualifié les efforts la sous-tendant de sérieux et crédibles. Ils ont également salué la contribution active du Maroc, pour faciliter la résolution de ce différend qui hypothèque l'intégration maghrébine et entrave la prospérité des cinq peuples maghrébins", a souligné SM le Roi.

Le Souverain a indiqué que "la nécessité d'affranchir notre région de ce différend qui plombe notre action commune, se fait sentir de plus en plus durement et au quotidien dans la région, mais aussi parmi nos partenaires stratégiques. Elle devient, de plus en plus, impérieuse, au vu des multiples défis qui nous interpellent avec insistance, particulièrement dans le domaine sécuritaire, et ce, aussi bien en ce qui concerne l'espace sahélo-saharien, que pour ce qui est de sa dimension atlantique", a poursuivi SM le Roi.

Ci-dessous le texte intégral du discours du Roi :

"Louange à Dieu,.

Prière et salut sur le Prophète, Sa famille et Ses compagnons.

Majestés, Altesses et Excellences,.

Monsieur le Président de l'Assemblée générale des Nations Unies,.

Monsieur le Secrétaire général,.

Permettez-moi de vous féliciter chaleureusement, Monsieur le Président, pour votre élection à la présidence des travaux de la 65ème Session de l'Assemblée Générale de l'ONU.

Je voudrais également exprimer toute notre appréciation des efforts déployés par votre prédécesseur, Dr Ali Triki qui a œuvré inlassablement pour insuffler une nouvelle dynamique aux travaux de notre Assemblée.

J'adresse mes vifs remerciements à Son Excellence le Secrétaire général pour son action inlassable en faveur du rôle de notre Organisation.

Monsieur le Président,.

Nous considérons cette session qui a lieu une décennie entière après la tenue du Sommet du Millénaire, en 2000, comme une occasion propice pour adopter une vision consensuelle destinée à guider notre action collective au cours des années à venir, et réaffirmer notre attachement aux trois volets fondamentaux de cette vision : Sécurité et Stabilité, Développement et Prospérité, Promotion des Droits de l'Homme et de la dignité humaine. Ces trois priorités continuent de constituer le socle du nouvel agenda international.

Aussi, cette importante réunion constitue-t-elle une occasion idoine pour réaffirmer notre volonté de remplir les engagements issus de ces priorités, ainsi que notre engagement en faveur du renforcement de la coopération internationale et de la mise en place d'une base solide pour l'édification d'un monde sûr et solidaire.

Profondément convaincu de l'importance de l'ONU et de la place particulière qu'elle occupe, en tant que cadre de l'universalité et de la légitimité internationale, le Maroc s'efforce constamment d'apporter un soutien concret à notre Organisation, tout en veillant à répandre les valeurs et les principes qu'elle incarne et à contribuer à la concrétisation des objectifs qu'elle poursuit.

Plus encore, notre pays s'est attaché à mette en parfaite adéquation ses priorités nationales avec l'agenda international.

Monsieur le président,.

Dans le domaine du maintien de la paix qui est la raison d'être historique des Nations Unies, notre Organisation assume un rô le salutaire pour l'ensemble de l'humanité.

Du haut de cette tribune, le Maroc appelle la Communauté Internationale à s'investir fortement dans les efforts visant le règlement des différends ouverts ou latents qui enveniment les relations entre Etats voisins et entravent leur indispensable intégration économique, surtout dans le continent africain.

C'est avec cette conviction profondément ancrée et une sincère volonté d'assainir les relations dans notre région du Maghreb, que nous avons soumis, en 2007, aux Nations Unies une Initiative d'autonomie en vue de régler définitivement le différend artificiellement entretenu autour du recouvrement par le Maroc de ses provinces du Sud.

Cette initiative audacieuse et innovante a bénéficié du soutien de la communauté internationale et du Conseil de sécurité qui , à maintes reprises, ont qualifié les efforts la sous-tendant de sérieux et crédibles. Ils ont également salué la contribution active du Maroc, pour faciliter la résolution de ce différend qui hypothèque l'intégration maghrébine et entrave la prospérité des cinq peuples maghrébins.

Dans ce contexte, le Maroc appelle les autres parties à saisir cette opportunité historique pour s'engager dans des négociations de fond sous l'égide du Secrétaire Général et de son Envoyé personnel, auxquels nous réitérons notre volonté sincère de coopération.

La nécessité d'affranchir notre région de ce différend qui plombe notre action commune, se fait sentir de plus en plus durement et au quotidien dans la région, mais aussi parmi nos partenaires stratégiques. Elle devient, de plus en plus, impérieuse, au vu des multiples défis qui nous interpellent avec insistance, particulièrement dans le domaine sécuritaire, et ce, aussi bien en ce qui concerne l'espace sahélo-saharien, que pour ce qui est de sa dimension atlantique.

Monsieur le président,.

L'instauration de la paix au Proche-Orient ne relève pas de l'impossible. La persistance du conflit n'est pas non plus une fatalité. La seule voie à suivre pour le règlement de ce conflit est celle de la solution de deux Etats vivant cô te à cô te dans la paix et la sécurité.

La Communauté internationale est, donc, appelée à appuyer le processus de négociations directes qui est en cours sous les louables auspices de l'Administration américaine, et qui constitue une occasion propice pour œuvrer sérieusement en faveur d'un règlement définitif, conformément à la légalité internationale et aux résolutions pertinentes des Nations Unies, et sur la base d'un référentiel précis, d'un agenda exhaustif, d'un calendrier déterminé et d'un horizon temporel défini.

Le Maroc étant partie prenante dans le processus de paix, nous sommes conscients que la négociation pose non seulement la question d'un Etat palestinien exerçant sa pleine souveraineté, avec Al-Qods Al-Charif comme capitale, et les épineuses questions s'y rattachant, mais également la nécessité d'éviter les actions unilatérales et d'arrêter la colonisation, surtout à Al-Qods Al-Charif.

En Notre qualité de Président du Comité Al-Qods, Nous n'avons eu de cesse d'attirer l'attention des Nations Unies et de la communauté internationale sur la sensibilité de la question d'Al Qods et de l'entreprise de judaïsation qui y est menée, et qui altère les spécificités de cette ville sacrée. Al Qods doit redevenir un symbole de coexistence harmonieuse des religions monothéistes, une Ville de Paix et de cohabitation des deux peuples palestinien et israélien.

Monsieur le président,.

Il y a à peine deux jours, nous avons fait le bilan du degré de réalisation des objectifs du millénaire. Le constat a été clairement établi que la conjonction des crises et l'impact des changements climatiques ont eu pour conséquence de retarder pour plusieurs pays en développement, particulièrement dans notre continent africain, la réalisation de la plupart de ces objectifs.

Avec une population de plus de 900 millions de personnes, et des ressources naturelles lui permettant d'assurer son autosuffisance, l'Afrique pourrait bien devenir un continent de croissance.

En dépit de ce potentiel, l'Afrique demeure marginalisée par rapport aux flux d'investissements étrangers directs dans le monde, tendance qui s'est accentuée avec la crise économique et financière mondiale.

Dans ce contexte, le Maroc propose l'organisation, par l'Assemblée générale des Nations Unies, d'un dialogue de haut niveau sur l'investissement en Afrique.

Par ailleurs, l'ampleur des défis engendrés par la mondialisation exige de la part de la communauté internationale des réformes significatives urgentes de l'architecture actuelle de la gouvernance économique mondiale, ainsi qu'une mobilisation accrue pour jeter les bases d'un nouvel ordre environnemental mondial juste, équitable et opérationnel, permettant de sauvegarder notre planète pour les générations présentes et futures.

Monsieur le président,.

Le Royaume du Maroc a fait de la protection et de la promotion des droits de l'Homme un choix irréversible conformément à une stratégie globale basée sur une approche participative visant à mette en valeur l'élément humain et à promouvoir sa dignité, dans le cadre d'un modèle sociétal démocratique et propice au développement.

Dans cette optique, le Maroc a lancé de vastes chantiers et de grandes réformes, et réalisé des avancées notoires en matière d'élargissement de l'espace des libertés individuelles et collectives, ainsi que de sauvegarde de la dignité humaine et des droits de ses citoyens, notamment les femmes, les enfants et les catégories sociales ayant des besoins spécifiques.

Sur le plan international, l'engagement résolu du Royaume du Maroc, depuis la création du Conseil des Droits de l'Homme et la mise en place de ses mécanismes, se confirme, aujourd'hui, par le choix porté, en mars 2010, sur le Maroc pour être co-facilitateur du processus de révision, au niveau de l'Assemblée Générale, de cette institution clé du dispositif onusien en charge des droits de l'Homme , révision qui doit s'inscrire dans le cadre d'une vision renouvelée, plaçant les droits de l'homme au cœur de la dynamique de développement humain et durable.

Le Maroc ne ménagera aucun effort pour l'aboutissement de cet exercice et l'émergence d'une vision convergente et responsable autour des valeurs authentiques des droits de l'Homme, loin de toute rhétorique et à l'abri de toute instrumentalisation tendancieuse des nobles desseins qu'elles incarnent.

Mesdames et Messieurs,.

Le monde a encore du chemin à parcourir pour que les Etats et leurs peuples apprennent à vivre dans la diversité, et à en faire une source de richesse spirituelle, culturelle et civilisationnelle. Le dialogue entre les civilisations est non seulement nécessaire, mais il est désormais prioritaire.

Il est fondamental que les Nations Unies deviennent le vecteur privilégié d'une culture de la paix, de la tolérance et de la compréhension mutuelle et le catalyseur d'une nouvelle forme de coopération solidaire et engagée pour le bien-être et le progrès de la communauté humaine et pour la quiétude et la dignité de tous les hommes, où qu'ils se trouvent.

Je vous remercie de votre attention.

Wasalamou alaikoum wa rahamatoullahi barakatouh".

Sources : le site politique du Sahara occidental : 
            www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
            www.sahara-online.net 
Le site de la culture hassanie :
            www.sahara-culture.com   
Le site des villes du Sahara occidental : 
            www.sahara-villes.com 
Le site du développement économique du Sahara occidental: 
                              www.sahara-developpement.com   
Le site social du Sahara occidental :
                              www.sahara-social.com

23 juin 2008

Les pensionnaires des camps de Tindouf forcés à suivre des formations militaires (ONG)

Le Comité américain pour les réfugiés et les immigrés (USCRI) a souligné que les pensionnaires des camps de Tindouf sont forcés à suivre des formations militaires avant d'être expédiés à Cuba.

Dans son rapport annuel 2008, USCRI, une ONG américaine basée à Washington, indique que six sahraouis anciens pensionnaires des camps ont témoigné devant le parlement belge que le Polisario les avait forcés à suivre une formation militaire à Tindouf avant de les expédier à Cuba.

"Le Polisario a interdit à plusieurs personnes de retourner dans la zone marocaine du Sahara", ajoute l'ONG, précisant que des pensionnaires ont exprimé leur intention d'y retourner et certains d'entre eux ont réussi à atteindre le Maroc par

la Mauritanie.


Concernant les conditions des enfants et des femmes dans ces camps, l'USCRI précise, en citant le Programme alimentaire mondial (PAM), que "quelque 39 pc des enfants de moins de cinq ans dans les camps de Tindouf souffrent de malnutrition aiguë ou chronique et que les deux tiers des femmes souffrent d'anémie".

Dans son rapport, l'ONG indique également que "le gouvernement algérien refuse d'autoriser au HCR un recensement de la population à des fins humanitaires ainsi que pour des besoins de protection ou de surveillance".

"Un appel conjoint du HCR et du PAM a recommandé plus de transparence dans le réseau de distribution des aides humanitaires", précise l'USCRI, citant à ce propos le témoignage de l'Association Interfaith International qui a affirmé que "le Polisario a détourné et vendu de l'aide humanitaire dans d'autres pays et consacré d'énormes sommes d'argent aux festivals et aux parades militaires".

Sources : le site politique du Sahara occidental : 

            www.corcas.com

Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :

           www.sahara-online.net

Le site de la culture hassanie :

            www.sahara-culture.com  

Le site des villes du Sahara occidental : 

            www.sahara-villes.com

Le site du développement économique du Sahara occidental: 

                              www.sahara-developpement.com

Le site social du Sahara occidental :

                              www.sahara-social.com

Posté par smailrguibi à 12:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juin 2008

Washington réaffirme son soutien à une autonomie au Sahara sous souveraineté marocaine

SM_Mohammed_VI_et_le_Pr_sident_Bush

Sa Majesté le Roi Mohammed VI vient de recevoir une lettre du Président des Etats-Unis d'Amérique, Son Excellence M. George Walker Bush, au sujet des derniers développements de

la Question

nationale, apprend-on vendredi de source gouvernementale.

Dans cette lettre, le Président Bush confirme la position nationale claire des Etats-Unis d'Amérique considérant qu'une autonomie substantielle sous souveraineté marocaine est la seule solution possible au différend relatif au Sahara et qu'un Etat indépendant au Sahara n'est pas une option réaliste.

Tout en remerciant SM le Roi pour son leadership et sa détermination pour mettre fin à ce différend, le président Bush a souligné que la proposition d'autonomie soumise par le Royaume était crédible et sérieuse.

Par ailleurs, le Président Bush a exprimé l'espoir des Etats-Unis de voir les parties au conflit s'engager de manière plus approfondie dans le processus de négociations en cours et ce, suite à l'appel du Conseil de Sécurité des Nations Unies pour des négociations plus substantielles, dans un esprit de réalisme et de compromis.

Sources : le site politique du Sahara occidental : 

            www.corcas.com

Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :

           www.sahara-online.net

Le site de la culture hassanie :

            www.sahara-culture.com  

Le site des villes du Sahara occidental : 

            www.sahara-villes.com

Le site du développement économique du Sahara occidental: 

                              www.sahara-developpement.com

Le site social du Sahara occidental :

                              www.sahara-social.com

Posté par smailrguibi à 13:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juin 2008

Le Kenya continue de soutenir la position du Conseil de Sécurité au sujet du Sahara

La République

du Kenya continue de soutenir la position du Conseil de Sécurité des Nations Unies au sujet de la question du Sahara, a affirmé, mercredi à Rabat, le Vice-premier ministre et ministre kenyan du Commerce, M. Uhuru Kenyatta.

Dans une déclaration à la presse à l'issue d'un entretien avec le ministre d'Etat, M. Mohamed El Yazghi, le responsable Kenyan a précisé que son pays encourage les parties à trouver "une solution rapide qui consolide l'intégration non seulement du Maroc mais de l'ensemble du continent" africain.

Les deux responsables ont mis l'accent sur les relations de longue date entre les deux peuples et les deux gouvernements.

Sources : le site politique du Sahara occidental : 

            www.corcas.com

Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :

           www.sahara-online.net

Le site de la culture hassanie :

            www.sahara-culture.com  

Le site des villes du Sahara occidental : 

            www.sahara-villes.com

Le site du développement économique du Sahara occidental: 

                              www.sahara-developpement.com

Le site social du Sahara occidental :

                              www.sahara-social.com

Posté par smailrguibi à 13:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 juin 2008

Charles Saint-Prot: les thèses algériennes sur le Sahara "ne sont plus d'actualité"

Charles_Saint_Prot

Le directeur de l'Observatoire français d'études géopolitiques (OEG), M. Charles Saint-Prot, a affirmé que les thèses algériennes concernant le Sahara "ne sont plus d'actualité" et que "l'obstination d'Alger met toute la région en danger".

S'exprimant, lundi à Paris, lors d'une conférence-débat sous le thème: "Le Maroc face au défi du développement humain, de la modernité et de la mondialisation", organisée par

la Section

marocaine du Mouvement international des Seniors, M. Saint-Prot, qui a abordé le concept d'autonomie, la régionalisation et la paix, a relevé d'emblée que la revendication historique du Maroc sur le Sahara est légitime eu égard notamment aux liens qu'il a toujours entretenus avec cette région à travers les siècles.

"Les thèses algériennes ne sont plus d'actualité" et l'obstination d'Alger "met toute la région en danger", a-t-il dit, faisant remarquer que ce danger est multiple et englobe le terrorisme, le trafic d'armes et l'échec de l'Union du Maghreb Arabe (UMA).

Il a souligné que la proposition marocaine d'autonomie des provinces du Sud est "sérieuse" et est de nature à permettre au Maghreb de se constituer en un bloc fort et capable de rivaliser avec l'Europe dans le cadre de l'Union pour

la Méditerranée

(UPM).

Le "Polisario" n'est qu'une "invention et un pion de l'Algérie" qui vise à contrôler toute la région et à y asseoir sa domination, a expliqué M.Saint-Prot.

Traitant de la dimension humanitaire de la question du Sahara, Mme Naïma Korchi, consultante et juriste internationale, a affirmé, pour sa part, que l'Algérie et le "Polisario" n'ont jamais respecté et appliqué les Conventions internationales des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf (sud-ouest algérien).

Dans ces camps, a-t-elle dit, il y a beaucoup plus d'Algériens pauvres de la région et de Mauritaniens qui tirent profit de l'aide humanitaire destinée aux Sahraouis séquestrés. Ces derniers subissent quotidiennement torture morale et physique, a signalé Mme Korchi, qui a soulevé également la question des enfants sahraouis déportés à Cuba et le détournement de l'aide humanitaire par les responsables du "Polisario".

Dans une allocution introductive, M. Mohamed Mraizika, enseignant-chercheur en sciences sociales et Droit international humanitaire, avait mis en relief les grandes mutations que le Maroc a connues durant la dernière décennie.

Le Royaume "s'est engagé résolument dans un processus de libéralisation et d'ouverture de son économie, de modernisation de ses moyens de communication et de renforcement de l'Etat de droit et de promotion des libertés et de la justice sociale", a-t-il dit.

Sur le plan régional, le Maroc n'a cessé de plaider en faveur d'une UMA "effective" capable d'être un interlocuteur "privilégié" de la future UPM, a-t-il ajouté.

Convaincu que l'intégration régionale du Maghreb est "tributaire du règlement de la question du Sahara", le Royaume a proposé une solution "pertinente et réaliste" consistant en l'octroi d'une large autonomie aux provinces du Sud, a souligné M. Mraizika, également secrétaire général du Mouvement international des Seniors et fondateur de la section marocaine.

Cette Conférence s'est déroulée en présence de membres de l'ambassade et du consulat général du Maroc à Paris et de MM. Khek Sysoda, ambassadeur du Cambodge à Paris et délégué permanent auprès l'UNESCO, Pitro Rinaldi, ancien ambassadeur d'Italie, et de plusieurs autres personnalités.

Sources : le site politique du Sahara occidental : 

            www.corcas.com

Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :

           www.sahara-online.net

Le site de la culture hassanie :

            www.sahara-culture.com  

Le site des villes du Sahara occidental : 

            www.sahara-villes.com

Le site du développement économique du Sahara occidental: 

                              www.sahara-developpement.com

Le site social du Sahara occidental :

                              www.sahara-social.com

Posté par smailrguibi à 12:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 mai 2008

Sénateur belge : l'agitation autour du Polisario inopportune face à la proposition marocaine d’autonomie

Philippe_Moureaux_sol

Le sénateur belge, ministre d'Etat et vice-président du Parti Socialiste, M. Philippe Moureaux a jugé inopportune l'agitation autour du Polisario, alors que le Maroc propose une autonomie pour la région du Sahara.

"S'il peut comprendre qu'il existe des nuances au sein du parti socialiste sur ce dossier, M. Philippe Moureaux trouve inopportune une mobilisation autour du Polisario, alors que le Maroc tente d'ouvrir une négociation en proposant une autonomie interne pour la région du sud du Sahara", indique un communiqué de

la Fédération Bruxelloise

du PS dont copie est parvenue jeudi à

la MAP.

La

réaction de M. Moureaux intervient suite à une réunion, jeudi, à la maison des parlementaires à Bruxelles, à l'initiative de la sénatrice belge Christiane Vienne (PS), visant à créer un groupe interparlementaire dédié à la défense de la thèse séparatiste du Polisario.

M. Moureaux a également exprimé son soutien à l'initiative marocaine d'autonomie qui "parait la seule à répondre à l'intérêt de populations séparées par un soubresaut de l'histoire", estimant que "cette voie doit être explorée plus avant dans le cadre des Nations Unies".

L'initiative de la sénatrice belge a suscité l'indignation de la communauté marocaine en Belgique qui y voit une "instrumentalisation de la souffrance des populations sahraouies détenues à Tindouf".

Dans une lettre adressée aux membres du Sénat et de

la Chambre

des représentants, la coordination des associations marocaines de Belgique a dénoncé "de la manière la plus ferme les prises de positions irresponsables et provocatrices" de la sénatrice belge et son "initiative séparatiste et son parti pris affiché", estimant qu'elle inscrit son action à contre courant de l'évolution positive que connaît la question, notamment la résolution du conseil de sécurité de l'ONU et les déclarations de l'Envoyé personnel du Secrétaire général, M. Peter Van Walsum qui a déclaré que "l'indépendance du Sahara occidental n'est pas une option réaliste".

Sources : le site politique du Sahara occidental : 

            www.corcas.com

Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :

           www.sahara-online.net

Le site de la culture hassanie :

            www.sahara-culture.com  

Le site des villes du Sahara occidental : 

            www.sahara-villes.com

Le site du développement économique du Sahara occidental: 

                              www.sahara-developpement.com

Le site social du Sahara occidental :

                              www.sahara-social.com

Posté par smailrguibi à 13:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]